Accueil
Pas encore adhérent ?

Pas encore adhérent ?

Vous n'êtes pas encore adhérent à Happy au Rouret ? Adhérez dès--à-présent pour profiter de tous les avantages de l'association !
Les activités de l'association

Envie d'activités ?

L'association Happy au Rouret propose de multiples activités ... toujours dans la convivialité ! Venez vous inscrire.
Le SEL en 5 minutes grâce à l'association Happy au Rouret

Comprendre le SEL en 5 minutes

Vous voulez comprendre le Système d'Echange Local mis en place par l'association Happy au Rouret ? Laissez-vous guider !

RANDONNEE AU ROCHER DE ROQUEBRUNE

Dimanche 27 mars 2022, nous avons randonné au Rocher de Roquebrune sur Argens, ce massif magnifique qui s'éclaire le matin et au coucher du soleil et que vous avez tous pu remarquer en empruntant l'autoroute du côté de Puget sur Argens.

Quelques informations géologiques tout d'abord pour les curieux...

La formation du Rocher de Roquebrune date de l'ère primaire, du Silurien. Auparavant, l'embouchure de l'Argens était recouverte par la mer. Durant près de 100 millions d'années, une couche épaisse de sédiments se dépose sur le fond, de ce qui est devenu par la suite la plaine de l'Argens.
e rocher de Roquebrune (373 mètres), c'est un peu l'Ayers Rock du Var. Sa couleur rouge, ses parois verticales, ses légendes et ses adorateurs. On y trouve même un ermite qui vit dans une grotte aménagée.

En fait, le rocher révèle une structure assez variée et chaotique. D'un point de vue géologique, il est constitué de gneiss, de granit et de lave acide solidifiée. C'est l'importante concentration d'oxyde de fer dans sa roche qui lui donne cet aspect légèrement rougeâtre. Sa topologie est assez tourmentée puisque l'on y trouve des zones plates au nord, des rochers déchiquetés, des falaises abruptes, des crevasses et autres failles, ainsi que des oueds à sa base sud. De par sa situation géographique et la diversité de son sol, il abrite une grande variété d'espèces végétales et animales habituées aux milieux humides comme aux milieux plus secs : grands-ducs, tortues, lézards ocellés, grenouilles, serpents, sangliers, cistes, peupliers, pins, houx, figuiers de Barbarie, maquis,...
D'un point de vue historique, on a retrouvé des traces d'anciens oppida ainsi que des vestiges mégalithiques. Au Moyen Age, fut érigée sur le versant nord la chapelle N-D de La Roquette - autrement appelée N-D des Œufs, peut-être parce qu'elle avait vocation à combattre l'infertilité (qui était toujours féminine en ces temps reculés).

A son sommet, se dressent trois croix, rappelant au monde que jadis cet imposant massif s'appelait le "rocher des trois croix". Mais les croix originelles ne résistèrent pas au temps. Il fallut attendre le début des années 90 pour que le sculpteur Bernar Venet soit chargé d'élever en lieu et place des disparues trois nouvelles croix, mesurant chacune près de cinq mètres et pesant une tonne. Chacune différente et rendant hommage à trois grands peintres de la "Crucifixion" : Giotto, Grunewald et le Greco. Ce n'est qu'un juste et naturel retour aux valeurs séculaires. De là-haut, après une longue et épuisante ascension, le panorama sur 360° est incroyable : les Maures, l'Estérel, l'Argens, la forêt du Rouet, le Lachens...

A son pied septentrional, non loin de N-D de la Roquette, se trouve la faille la plus connue du rocher, le Saint Trou. Il est l'une des trois failles citées plus haut. Attention : seules les personnes minces, agiles et ne souffrant pas de l'obscurité et de claustrophobie sont aptes à la traverser tant elle est étroite, peu aisée, longue et sombre (lampes torches obligatoires). Mais le retour à la lumière se fait dans une sorte de grande salle, "la cathédrale". Ouf, on respire !

Au niveau rando...

Parcours facile dans sa première partie, il devient plus aérien dans sa seconde partie avec quelques passages d'escalade (sécurisés par des câbles
pour les personnes sujettes au vertige).
Après quelques kilomètres et une montée de 150m, nous avons rejoint le coeur du massif et avons pique-niqué au pied de la formation géologique des 3 Frères (voir photo).

 
 

Une partie du groupe s'est ensuite attaqué à la montée vers les Trois Croix (sommet à 373m). Montée assez raide, on mouille les T-shirts, et nous parvenons à une série de vires équipées de câbles qui nous mènent au sommet. Nous pouvons jouir d'un magnifique panorama avec les sommets de l'Esterell et la baie de Fréjus. Au sud-ouest, une belle vue sur le massif des Maures. Malheureusement, le temps est asses nuageux et nous devrons revenir pour admirer les couleurs ocres et rouge du massif. 

Galerie

Petanque
Image Detail Image Download

Dernières annonces

Le Clip Happy au Rouret